RDC: 30% d’augmentation de salaire de base des fonctionnaires et agents publics de l’État à partir du mois d’avril !

Le Gouvernement de la République va augmenter de 30% le salaire des fonctionnaires et agents publics de l’État à partir du deuxième trimestre de l’année en cours. L’annonce a été faite par le Vice-premier ministre, ministre de la fonction publique, de la modernisation de l’administration Jean-Pierre Lihau Ebua à l’issue de la Signature avec l’Intersyndicale de l’administration publique (INAP) d’un avenant portant augmentation de salaire de base des fonctionnaires et agents publics de l’État ce mardi 19 avril.

En présence des délégués de l’intersyndicale de l’administration publique (INAP), le patron de la fonction publique a affirmé : « À partir de ce mois d’avril le gouvernement de la République augmente le salaire de base de tous les fonctionnaires et agents publics et l’état de l’ordre de 30 % pour les 2e trimestre et de l’ordre de plus ou moins 45 % à partir du 3e trimestre. »
Jean-Pierre Lihau renchérit : « Après le 3e trimestre nous allons nous retrouver dans le cadre de la prochaine commission paritaire gouvernement et ban syndicale de l’INAP pour pouvoir évaluer et voir la possibilité de consolider et de poursuivre ce processus d’amélioration des conditions salariales. »
Rassurant, le ministre de la fonction publique, de la modernisation de l’administration et innovation de service public a réitéré la volonté du gouvernement de “soutenir le pouvoir d’achat des agents publics de l’État, mais aussi d’améliorer leurs conditions sociales.”
« Tous les engagements que le gouvernement avait pris seront respectés. Je vous fais remarquer que depuis janvier, le rabattement fiscal de l’IPR de 15 à 3 % a été rendu effectif. Et les agents qui disposent des primes peuvent témoigner qu’un coup de pouce a été donné à leur pouvoir d’achat », a déclaré le ministre en charge de la fonction publique.
Fière de cette réforme, Jean-Pierre Lihau a par ailleurs indiqué qu’à ce jour aucun pays n’a atteint un geste fiscal de plus de 3 %. « Mais nous on a atteint 12% c’est un record », a-t-il martelé.
Cette hausse de salaire intervient après plusieurs tractations entre l’exécutif central et le Ban syndical de l’administration publique. En novembre 2021, le gouvernement et l’intersyndicale nationale de l’administration publique (INAP) ont signé un protocole d’accord sur la fixation de l’IPR. Les deux parties avaient également convenu de hausser le salaire des agents et cadres de l’administration publique. Au mois de février de l’année en cours, l’INAP via son président Bienvenue Mulenda Y’emba avait fait un plaidoyer auprès du Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde pour une meilleure politique salariale en faveur des agents de l’administration publique.

Osée Kabamba ✍️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *