Politique

UDPS | Charlène Mutoro :  » La soit disant destitution du Secrétaire Général Augustin Kabuya est une sale blague de mauvais goût de Victor Wakwenda « 

Depuis hier des radios et réseaux sociaux ont annoncé la destitution du Secrétaire Général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social Augustin Kabuya.
Ce qui est une fausse information commanditée par Victor Wakwenda qui se croit Président de la Commission de discipline du parti.
Un acte qualifié d’une sale blague de mauvais goût par la première Vice Présidente du Caucus Udps Maniema.
Me. Charlène Mutoro s’insurge contre contre cette diversion de Wakwenda et refuse qu’on s’attaque de manière aussi légère à celui qui incarne le combat d’Étienne Tshisekedi et qui est en train de réunifier le parti en vue de la prochaine victoire de Félix Antoine Tshisekedi aux prochaines élections.

Accrochée par laproximité.net , Me. Charlène Mutoro ne va pas par le dos de la cuillère pour qualifier l’acte posé par Victor Wakwenda de sorcellerie.
Comment comprendre dit-elle, qu’un monsieur déjà débarqué de l’UDPS, puisse se permettre de créer la diversion dans l’opinion publique ?
« Au moment où notre pays est agressé et que le Secrétaire Général mobilise les combattantes et combattants pour accompagner le Président de la République dans la guerre, quelqu’un s’enferme quelque part avec des journalistes pour soit disant exclure ou suspendre le Secrétaire Général. Mais c’est aberrant ! s’exclame la Première Vice Présidente du Caucus Udps-Tshisekedi/Maniema.
Et de poursuivre : Augustin Kabuya se bat jour et nuit pour remettre le parti Udps sur le rail. Vous le voyez partout dans les provinces en train de redynamiser les différentes structures de l’UDPS en vue des enjeux électoraux à venir ». Et d’ajouter : « Nous ne permettrons jamais à quiconque, de venir perturber le nouvel élan de succès de notre cher parti amené par l’actuel Secrétaire Général », martèle Charlène Mutoro.
A l’entendre, Victor Wakwenda a déjà été chassé de l’UDPS et n’a aucune qualité d’engager le parti, ni de prendre une décision. Aussi, cet acte qu’il a posé vise à créer la zizanie, la distraction, mais aussi à contourner l’attention du peuple de la guerre d’agression rwandaise dans l’Est du pays.
Pour elle, Augustin Kabuya tient bien les reines du parti, et en ce temps où des défis majeurs sont devant notre Président de la République et nécessitent l’accompagnement des combattantes et combattants, nous n’allons pas laisser un seul instant à quelqu’un de
venir troubler l’ordre et la paix qui règnent à l’UDPS actuellement.
« Aux combattantes et combattants, je leur demande de rester vigilants contre toute personne qui voudra perturber la marche normale de notre parti, de lui résister et de barrer la route à toutes sortes de velléités d’où qu’elles viennent. Je sollicite également leur appui total et sans condition à notre Secrétaire Général pour qu’il mène à bon port notre parti jusqu’à la victoire prochaine de notre Cher Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, mais aussi la victoire du parti aux législatives de 2023 » a souligné Me Charlène Mutoro Première Vice Présidente du Caucus Udps-Tshisekedi Maniema.

Gustave Tshibumbu ✍️