UDPS : Jean-Marc Kabund l’effondrement de l’empire

Fini le suspens! Jean-Marc Kabund n’est plus non seulement le président intérimaire de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, mais aussi combattant de ce parti.

C’est la décision prise ce samedi 29 janvier par la Convention Démocratique. Une de trois grandes instances du parti. A l’issue d’une réunion extraordinaire tenue au siège de l’UDPS à la 10e rue Limete, la CDP a biffé et exclut le député Jean-Marc Kabund a Kabund.

Selon la Commission de discipline du parti présidentiel, Kabund est coupable des griefs ci-après : escroquerie dans la vente des cartes de membres, violences physiques sur les combattants, refus de répondre aux invitations de la Commission de discipline, la supercherie politique en s’autoproclamant informateur lors de la coalition FCC-CACH, le manque de dignité dans ses fonctions, l’agression répétée contre les éléments de la garde républicaine.

Après avoir dépouillé Jean-Marc Kabund de ses pouvoirs, la CDP a investi Augustin Kabuya comme le Secrétaire Général de l’UDPS.

La Convention Démocratique a également annoncé la mise en place d’une commission chargée de la réparation et la réconciliation. C’est elle qui s’occupera aussi du processus de remplacement du président déchu à son poste de Premier vice-président de l’Assemblée Nationale.

Il faut dire que ce dernier n’a jamais déposé officiellement sa démission au Bureau de la Chambre Basse du Parlement. Sinon, il l’avait fait sur son compte twitter. Voilà qui lui a attiré cette descente en enfer.

Certainement qu’il y aura des réactions. Mais, déjà avec cette décision difficile à digérer pour ses adeptes, un nouvel air souffle sur le parti cher au Sphinx de Limete Etienne Tshisekedi wa Mulumba.

                                                                                    Gustave Tshibumbu

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *